La pause bénéfique

Pause, vous avez dit pause ?.


Faire une pause, prendre une pause, se mettre en pause. Autant d’expressions sans parler d’actions certainement éloignées de votre réalité quotidienne. C’est un peu comme dans Astérix, quand Obélix entend parler de son poids : le gros, quel gros ? Oui tout comme Obélix ne se voit pas dans sa réalité, c’est la pause, quelle pause ? Avec tout ce que j’ai déjà entrepris, tout ce qui est sur ma « To do » list, tout ce que j’ai à terminer, où vais-je trouver le temps de faire une pause ? Et oui, ce mot semble ne pas exister, comme si c’était un mot étranger. Alors un peu de définition de ce mot : la pause c’est la suspension momentanée d’une activité, un court arrêt de travail pour permettre le repos. Même une récente publicité valorise ce moment (la pause Royco). Alors, qu’attendez-vous ?

Se donner la permission de prendre la pause :

Il n’y a que vous qui puissiez vous octroyer cette autorisation. En vous donnant cette permission, vous faîtes un grand pas vers la considération de votre bien-être, de vos émotions, de vos envies. Vous vous respectez, vous respectez votre horloge interne, votre physiologie et la pause est un outil favorable à la gestion du stress.

Alors quelle pause prendre?

Celle que vous décidez : celle qui correspond à votre envie du moment : téléphoner à un ami avec qui vous aimez échanger, écouter votre morceau de musique préféré, mettre les pieds sur le bureau et laisser votre esprit vagabonder, aller prendre l’air et faire une petite marche, tout est à votre initiative en fonction de ce qui vous est bénéfique. Votre corps vous remerciera de cette initiative. Vous lui offrez une bulle, une respiration bénéfique à votre inspiration, à votre réflexion du moment.

A quel moment prendre la pause ?

Là aussi, c’est vous le seul maître. En étant à l’écoute de son corps, on sait de suite quel est le moment propice à cette suspension d’activité.

Faîtes en une régularité :

Pourquoi ne pas l’inscrire sur votre « to do » list ? Ambitieux, certes mais pourquoi pas ? Si cela devient un objectif, une priorité comme celles qui figurent sur la « To do », elle se rappellera à vous plus facilement. A vous de créer votre régularité.

Et si jamais un doute subsiste sur les bienfaits de la pause, regardez autour de vous et voyez que bien des personnes s’autorisent ce moment de décrochage.

Alors, prêt à vous laisser aller?

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.