de la loyauté

De la loyauté invisible dans le business


J’ai partagé sur LinkedIn un article dont le titre était « It’s time for women ». Mis à par le fait que je croyais que c’était déjà depuis longtemps l’ère de la femme et bien non apparemment ce n’est pas encore le cas d’après ce titre. Et pas que seulement d’après ce titre.

En effet, j’ai rencontré cette semaine une femme qui va effectuer un virage professionnel. Elle me parle de sa difficulté à s’imposer dans un milieu masculin qui, d’après ses évocations des situations, la rabaisse. Et il n’est pas question qu’elle soit au même niveau qu’eux. Elle a les mêmes diplômes pourtant. Et bien non. De ce que je comprends de la situation, elle n’est pas vue comme une égale. Il me semble surtout qu’ils n’ont pas envie de partager leur pouvoir et surtout pas avec une femme. Donc, non apparemment, ce n’est pas tout à fait l’ère des femmes. De trop nombreux exemples du contraire sont encore présents. Et j’en suis venue à me poser la question : qu’est ce qui en nous, en tant que femme entrepreneure ou manager, peut nous faire  réussir ou échouer c’est selon? Quels sont les modèles familiaux de réussite dont nous nous sommes inspirées? Comment ce que nous portons de notre histoire familiale, de notre relation à notre mère spécifiquement influe ou pas sur notre réussite ?

Bien sûr, chaque cas est différent et chaque personne a une relation différente avec son  histoire personnelle. Mais posons-nous la question suivante : quel modèle de réussite au féminin avons-nous eu devant les yeux quand nous étions enfant ? Je parle bien de modèle de réussite au féminin car bien sûr on peut en avoir eu un au masculin et il a pu nous façonner également.

  • Le modèle « moins que » :

    c’est le modèle décrit précédemment et imposé depuis la nuit des temps par les hommes. La femme n’a pas sa place dans le monde des affaires, de l’entrepreneuriat etc. Le business c’est pour les hommes. Ce modèle « moins que » s’est transmis aussi de génération en génération. Et la loyauté envers les femmes de ma généalogie peut se manifester par des comportements de soumission : pas faire de bruit, je reste à ma place. J’ai du potentiel mais je ne sais pas comment l’utiliser. Cela peut se traduire par les comportements suivants :

  • Vous avez du mal avec votre visibilité. En tant qu’entrepreneure,  la règle d’or c’est la visibilité. Si vous avez ce modèle de rester à votre place qui prédomine, il va être difficile de vous montrer, de parler de vous, de votre activité. J’avais beaucoup de mal à me mettre en avant pendant très longtemps malgré ma position de manager dirigeant et je sais que c’est en relation avec ce modèle.

 

  • Vous ne savez pas quelle valeur vous avez et vous avez du mal par exemple à fixer vos prix ou à demander des augmentations. On peut me rétorquer que c’est le manque de confiance oui d’accord mais d’où vient-il ce manque de confiance ? Ne serait-il pas cet ancrage au travers des générations que nous portons inconsciemment en nous ?

 

  • Vous pouvez vous saboter aussi car si vous utilisez ce potentiel, vous démontrez une déloyauté par rapport à toutes ces générations qui se sont tues et qui n’ont pas exprimé leur potentiel. Il y a comme une double contrainte. Il peut y avoir comme des coups de balancier. Un coup, vous avancez, un coup, vous freinez.

 

  • Le modèle « plus que » :

    c’est le modèle total de réussite au féminin. Une mère qui assume sa place de femme en tant qu’entrepreneure ou responsable d’un service et qui réussit. Elle sait où est sa place. Elle exploite toutes ses compétences, ses capacités pour se réaliser et s’épanouir dans son travail. Donc le modèle parfait pour vous. La loyauté peut aussi se manifester d’une autre façon : le modèle est trop parfait. Et donc il y a aussi le risque suivant : c’est qu’il peut être difficile de faire mieux, de réussir autant. La barre est haute, trop haute et du coup, peut-être, cela nécessite d’en faire toujours plus. Tout cela pour montrer que nous avons hérité du même bagage, que nous perpétuons cette réussite. Le poids inconscient de cette charge, de cet héritage peut aussi représenter un frein à votre développement. Et là, vous voyez moins grand. Vous vous faîtes moins confiance, vous osez moins ou alors vous dépensez toute votre énergie à faire mieux sans y arriver.

Vous êtes-vous posée la question sur cette loyauté ? Avez-vous un début de réponse ? Quel est le modèle qui vous semble le plus correspondre à ce que vous vivez aujourd’hui ? Vous aimeriez le dépasser, garder ce qui est bon et lâcher ce qui vous freine, venez en parler lors de la séance découverte.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.