je suis débordée

Qu’y-a-t’il derrière le « je suis débordée »?


Je suis débordée, je n’y arrive plus, je n’ai plus le temps. Combien de fois ces phrases sont-elles prononcées dans notre vie professionnelle de tous les jours ? Est-ce vraiment le temps qui manque ? Le temps est toujours là omniprésent, à nous de nous l’approprier de façon plus efficace. Alors pourquoi n’y arrivez-vous plus ? Que se cache-t-il derrière cette expression ? Voici quelques réflexions que je vous partage tirée de mon expérience en coaching et qui vous parleront sûrement….ou pas.

 

  • Je suis débordée parce que je m’ennuie.

    Je n’ai plus d’intérêt dans mon job. Curieusement, parce que je m’ennuie, parce que mon intérêt décroît régulièrement, mon énergie faiblit et je suis moins efficace, je prends plus de temps pour accomplir mes tâches et comme j’ai toujours répondu présente, le volume ne diminue pas et donc…. je suis débordée. Tout prend plus de temps. CQFD. Et pourquoi je m’ennuie ? Voici une première explication :

  • Je suis débordée parce que je n’ai plus de marge de manoeuvre,

    tout m’est dicté, c’est le non risque qui domine ou comme me l’a dit un client, la prise de non risque 🙂 est en constante augmentation. La hiérarchie vous tombe dessus, de plus en plus de procédures viennent encadrer vos actions. Ces nouveaux processus endommagent toute fluidité et favorisent les pertes de temps. La créativité dont vous faisiez preuve s’atténue au fur et à mesure. Normal, pas de flammes pour l’attiser. Où pourrais-je la trouver de nouveau ? Voilà la question qui vous taraude. Et là, vous arrivez à :

    • J’ai envie de changer, j’ai envie de nouveauté.

      J’ai envie d’un rythme différent qui fasse appel à ma créativité, qui me donne plus d’initiatives, bref qui me stimule. Des activités qui mettent en valeur mes compétences. La routine finalement ce n’est pas mon fort. Tout ceci manque de piment, de sel…comme vous voudrez J. Les plats reviennent toujours les mêmes. Pas suffisamment d’épices, de couleur. Ce manque de saveur, générateur de mauvaise perception de mon temps et de mes priorités peut aussi se coupler avec ce qui suit pour en faire un cocktail explosif.

    • En fait, je ne sais pas dire non et j’accepte toutes les sollicitations.

      Et oui, nous arrivons à une difficulté courante dans les entreprises : dire oui à tout pour maintes et maintes raisons. Il ne s’agit pas ici d’analyser ces raisons, de déterminer ce qui se cache derrière encore que ce ne soit pas un sujet inintéressant J. Mais simplement de mettre en évidence un comportement qui vous pénalise. Et rien que sur ce seul chapitre, vous avez les moyens de gagner du temps et de l’énergie. Observez-vous ! N’êtes-vous pas persuadée que les autres attendent beaucoup de vous, que leurs demandes sont légitimes ? En tout cas, c’est ce que vous pensez et tenez pour vrai. Et si il n’y avait rien de plus inutile que de faire avec efficacité quelque chose qui ne doit pas du tout être fait ? Phrase de Peter Drucker à méditer. Et pour court-circuiter ce comportement, commencez par acquérir cette position d’observation qui vous permet de prendre du recul et qui, lorsque vous êtes sollicitée, vous chuchote ces questions « Que se passe-t-il ici ? Quelle est mon obligation de répondre à cette demande ? Que se passe-t-il si je dis non ? ». Certainement que cette prise de recul vous permettra de vous garantir  une meilleure gestion de votre temps et de vos priorités.

  • Je pourrais aussi vous parler du perfectionniste

    ou tout simplement de la tendance à analyser les moindres détails ce qui vous fait perdre du temps. Avez-vous cette tendance ? Attachez-vous trop d’importance à ces détails ? Sont-ils si importants que cela ? Si personne ne vous demande les détails sur votre production, alors c’est qu’ils ne sont pas si importants aux yeux des autres.

Voyez comment ce « je suis débordée » finalement est liée à nos propres comportements, nos interprétations, nos croyances. Comment dépassez-vous cet état-là ? Et si vous cherchez à le dépassez, une séance découverte est le premier pas pour changer et retrouver de l’espace….et du temps.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *