le temps

« Mama Mia !! Je n’ai pas le temps »


Pas le temps. Que vous soyez manager ou entrepreneure combien de fois avez-vous entendu cette phrase et combien de fois l’avez-vous prononcée ?

Finalement, il est facile de se réfugier derrière ce soi-disant ennemi qui est totalement impalpable : le temps. C’est à cause de lui que je ne peux pas faire ce que j’ai à faire. C’est encore à cause de lui si je me sens toujours débordée. Il est quelque part tapi dans le coin, on ne sait pas où mais il serait là à nous diriger, à régir nos journées. C’est sa faute à lui si il se dérobe à chaque fois que je veux terminer toutes mes actions programmées : me voilà obligée de repousser à demain alors que j’avais prévu de tout finir aujourd’hui. Gggrrr.Et, je rajouterai que c’est pas mal aussi de se positionner en victime, cela enlève toute responsabilité. Et, oui, je n’y suis pour rien, c’est lui le temps qui passe qui est responsable. Ben voyons, il a bon dos, le temps. Alors, que faire ?

  • Un rappel : le temps c’est immuable :

    une seconde c’est une seconde, une minute c’est une minute. C’est ce que m’a dit un stagiaire cette semaine lors d’une formation sur la gestion… du temps :). Et il a raison, la durée d’une minute sera toujours de 60 secondes, comme la durée d’une heure sera toujours 60 minutes. D’ailleurs pourquoi 60 et pas 70 ou 50 hein ? Un peu d’histoire : la mesure du temps remonte aux premières civilisations d’ Egypte et de Chine pour organiser la vie sociale, religieuse et économique des sociétés. Ce sont les Mésopotamiens qui ont compté en base 60 et cette base a traversé les siècles. Soixante est un nombre qui a la particularité d’avoir un grand nombre de diviseurs entiers (1, 2, 3, 4, 5, 6, 10, 12, 15, 20, 30 et 60), ce qui facilite les calculs astronomiques.

  • Le temps m’est crédité :

    Tous les jours, j’ouvre un compte temps de 24 heures soit 86 400 secondes et je n’ai que cela à ma disposition. Ni plus, ni moins. Alors, quelle en est la meilleure utilisation ? Qu’est ce que je veux en faire ? Qu’est ce que je veux avoir accompli à la fin de la journée ? Quelles actions réalisées vont me me procurer un état de bien-être? Le critère de satisfaction va me permettre de déterminer mes priorités et change mon rapport au temps. Le temps devient un ami qui nous veut du bien en quelque sorte.

  • Quelle est votre relation au temps ?

    Si le temps était une personne et que vous deviez dessiner cette relation; y-a-t-il de l’espace entre vous ? Est-il collé à vous ? Faîtes-vous une seule et même personne ? Si c’est le cas, il serait peut-être intéressant de mettre un peu de distance pour ne pas vous laisser envahir et avoir votre propre liberté d’action.

  • Gérer son temps, cela s’apprend certes :

    Mais la gestion du temps n’est pas un outil magique qu’il suffit d’acheter pour faire disparaître le  problème temps  comme par magie. Là, je sens que je vous déçois. L’utilisation et la valeur du temps dépendent plutôt de l’attitude intérieure envers les tâches quotidiennes et je rajouterai à sa propre vie. Que voulez-vous faire de tout le temps que vous avez à votre disposition ? Arrivée à la fin de votre vie, quel serait votre degré de satisfaction ? Et, cette question, pour la fin de votre vie, vous pouvez vous l’appliquer chaque soir. La gestion du temps commence par la reconnaissance de la motivation que nous avons pour faire telle ou telle tâche.

  • Et si, après avoir lu tout ceci, vous passiez en mode responsable et vous dîtes désormais : je n’ai pas pris le temps. Parce que finalement, ce que je devais faire ne me motivait pas. Pas toujours évident d’assumer ceci, et pourtant, si vous êtes honnête, vous savez que c’est vrai. Inconsciemment, vous vous dirigez vers des tâches qui vous plaisent, qui sont essentielles pour vous, qui correspondent à vos valeurs, à ce qui vous anime. Reconnaître devant l’autre que vous n’avez pas pris le temps assoit votre personnalité. Vous vous affirmez en quelque sorte et vous ne vous cachez plus derrière le temps.

Et si malgré tout, vous avez toujours des difficultés à utiliser le temps comme une ressource et que vous souhaitez approfondir votre véritable soi par rapport au temps, sachez prendre les devants. La séance découverte vous aidera déjà à y voir plus clair.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *