Cap professionnel

6 signes qu’il faut changer de cap professionnel


 

Nouveau cap professionnel à l’horizon ? Oui c’est possible si vous décidez de profiter de ces week-end de 3 jours dont le lundi de Pâque était le premier d’une nouvelle série au mois de mai ! Ces week-end, nous en profitons pour enfin décompresser, nous relaxer, nous faire du bien. Et cela peut être aussi l’occasion de les utiliser pour faire le point, le bilan sur son activité professionnelle. C’est d’ailleurs lors d’un week-end que j’avais pris la décision de changer de job et plus que de job de changer de vie pour me lancer dans l’entrepreneuriat. Prendre le temps de se poser pendant une heure (au moins) pour enfin s’adresser les bonnes questions comme par exemple : « Où j’en suis actuellement ? ». « Comment interpréter mon état de fatigue, mon envie que ce rythme s’arrête ? » « Est-ce seulement passager ? »

Ces réponses à ces questions vous seule pouvez y répondre. Et pour vous aider dans votre réflexion, voici  6 signes qui sont des indicateurs qu’un changement de cap professionnel est à prévoir :

  • Votre niveau de stress.

Le stress c’est un état se traduisant par un syndrome spécifique qui consiste en un ensemble de changements de nature diverse avec des modifications biologiques. En clair, votre état mental ou physique répond à des agressions extérieures qu’elles soient d’ordre émotionnel, sensitif, psychique, alimentaire etc…

Notre corps sait répondre à ces agressions par une hormone l’adrénaline qui nous permet de faire face à cette situation de stress et une autre hormone l’insuline en rapport avec le taux de sucre dans le sang. Si cela est passager, ce n’est pas un problème. Si cela se répète, cela en devient un pour le corps qui n’aime pas les excès. Et la répétition de situations stressantes entraîne cet état de mauvaise humeur, de pile électrique qui nuit aussi à vos relations. Alors, quel est votre niveau de stress ? Quelles sont les situations qui provoquent du stress ? Et pour répondre à cette question, n’hésitez pas à interroger aussi votre entourage…qui lui profite aussi de ce niveau :).

 

  • Où sont passées les valeurs de l’entreprise? :

Vous vous posez sans cesse des questions sur les choix, les décisions, les actions posées par la direction dont vous faîtes peut-être partie. Vous estimez qu’il manque du sens dans tout cela. Les valeurs affichées au début de votre parcours dans cette entreprise ne semblent plus respectées, pire même elles vous semblent bafouées. Vos propres valeurs ne semblent plus être satisfaites dans le contexte actuel. Alors sachez identifier comment vos valeurs sont satisfaites.  Et si vous n’avez pas de réponses positives dans votre contexte professionnel, alors là il est plus que temps d’envisager ce nouveau cap professionnel.

 

  • Suis-je toujours à ma place ?:

L’entreprise est un système et chacun est à sa place. Il ne s’agit pas ici du syndrome de l’imposteur qui fait que l’on se sent occuper une place, un rôle, une fonction pour laquelle nous estimons ne pas avoir les compétences, les aptitudes et qu’un jour ou l’autre, quelqu’un s’en rendra compte. Non, ici, il s’agit de répondre encore et toujours à la pression, aux exigences de l’entreprise et vous y répondez de plus en plus difficilement. Il y a un écart entre ce que demande le poste et votre perception du poste. Vous sentez que ce job, ce rôle est de moins en moins le vôtre. Peut-être même que vous commettez des erreurs qui vous ont été reprochées ou vous n’arrivez plus à voir les solutions.

 

  • Ce travail n’a plus le même parfum :

Vous avez donné de vous même, vous avez passé plus de temps que la législation du travail vous y autorisait : en clair, vous avez privilégié votre job plutôt même que votre famille ou vos loisirs. Tout était intéressant, les missions, les nouveau challenges, les responsabilités vous avez aimé y répondre. Il y avait de la bonne adrénaline : vous aviez l’énergie. Maintenant, vous aspirez à autre chose, à d’autres réalisations de soi. Et vous avez peut-être d’autres centres d’intérêt, avant ce job vous a permis de vous positionner dans l’entreprise, vous y êtes reconnue. Or maintenant l’opinion ou la reconnaissance de ces personnes vous sont égal. Vous n’y attachez plus la même importance. Cela a de moins en moins de sens pour vous de vous lever le matin et d’aller au travail.

 

  • L’entreprise connaît des difficultés :

La croissance de l’entreprise est peut-être derrière elle. Les parts de marché sont difficiles à maintenir, les impacts au niveau budgétaire se font sentir. Serrer la vis plutôt qu’investir, tel est le nouveau crédo de l’entreprise. Bien sûr, on peut être jusque-boutiste et se dire « nous allons nous battre » mais souvent l’entreprise n’a pas elle-même les clés pour changer la donne. Et ce nouveau climat peut être difficile à supporter, il participe aussi certainement à la perte de sens. D’où une difficulté à vous projeter vers un avenir incertain. Et si le pire était à venir? Ne vaut-il pas mieux l’anticipation que la soumission?

 

  • Vos relations se dégradent :

Les conditions de travail se trouvent affectées par le climat ambiant et tout le monde réagit différemment. Votre positionnement incertain, votre sentiment de ne plus être à votre place, votre absence de projection, votre niveau de stress influent sur votre comportement. La patience, l’énergie ont laissé place à de l’énervement et vos équipes, vos collègues ne vous reconnaissent plus. La pression de l’activité économique de l’entreprise agit sur votre langage, sur vos réactions. Un cercle vicieux est en train de se dessiner.

Si ce cercle vicieux , vous le sentez, vous le voyez arriver, alors il est plus que temps de prendre les devants et d’être aussi honnête avec vous-même. Vous reconnaissez ces signes et les réponses aux questions précédentes vous démontrent qu’il est nécessaire, voire vital de dire non. Et, pourquoi ne pas utiliser votre énergie à définir votre nouveau cap professionnel ?

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *